http://www.aray.fr/wp-content/uploads/2011/07/shiva-a-rishikesh-header.jpghttp://www.aray.fr/wp-content/uploads/2011/07/au-cap-frehel-header.jpghttp://www.aray.fr/wp-content/uploads/2011/08/planche-dorsale-header.jpghttp://www.aray.fr/wp-content/uploads/2011/08/canal-du-midi-toulouse-header.jpghttp://www.aray.fr/wp-content/uploads/2011/08/patchimotanasana-header.jpg
Nouveau ! Site compatible tablettes et smartphones => + d'infos ou signaler problème

Yoga, un souffle de liberté

http://www.aray.fr/wp-content/uploads/2016/05/stephane_Haskell-150x150.jpg

L’un d’entre vous m’a récemment fait connaitre le documentaire « Yoga, un souffle de liberté« ,  qui vient d’être diffusé sur la chaine de télévision LCP.

J’ai commencé à le visionner sans grande conviction car avec la mode actuelle, je craignais de me retrouver devant un enième reportage sans originalité ni autre raison d’être que de « faire de l’audience à bon compte ». Mais j’ai vite changé d’opinion et je pense que si vous prenez le temps de regarder la vidéo ci-dessous vous allez à votre tour être « bluffé ». L’auteur, un certain Stéphane Haskell a un parcours personnel peu banal et ce qui l’amène à avoir tourné ce film est tout sauf superficiel.

Au départ, Stéphane est photo-journaliste et il travaille pour des agences de presses internationales (entre autre à New York). Puis un jour il se bloque le dos par un faux mouvement fait de façon banale. Il souffre atrocement et ne peut plus bouger le bas de son corps. Le diagnostique médical tombe : hernie discale foudroyante qui en comprimant la moelle épinière, l’a rendu paraplégique.  S’en suit alors quatre ans de descente aux enfers médicaux : opérations multiples, puis rééducation, entre autres dans le Centre de réadaptation fonctionnelle de Granville. Mais rien n’y fait, ses jambes (ainsi que ses sphincters) ne répondent plus et il semble devoir se faire une raison : le voilà incurablement handicapé. Il souffre beaucoup et tente tout ce qui est possible en matière de rééducation pour retrouver une mobilité minimale de ses jambes. Mais rien ne fonctionne vraiment et « au bout du rouleau », il envisage de mettre fin à ses jours…

C’est alors qu’un nouveau médecin qu’il consulte (après bien d’autres) le dirige vers des pratiques plus douces et plus respectueuses de ses vraies possibilités… Peu de temps après, il se retrouve en Allemagne dans un centre yoga et prend ses premiers cours…

La suite, je vous la laisse découvrir, mais sachez que sa pratique va peu à peu l’amener à retrouver l’usage complet de son corps, puis à faire connaissance avec quelques célébrités du monde du yoga (Iyengar,  Sharat, le petit fils de Pattabhis Joïs…) et surtout à nouer des liens avec des enseignants moins connus mais qui se consacrent spécialement à l’accompagnement des personnes « défavorisées ». Il en résultera un livre (Respire ou comment le yoga m’a sauvé et peut tous nous aider) et le présent film qui, selon moi, au delà même de son sujet, contribue magnifiquement à donner « une haute opinion de l’être humain » !

Moteur !

(durée 52 minutes, pensez à vous mettre en mode plein écran…)